Née en 1973, Liza Kerob débute le violon à l’âge de 5 ans. 
Après un 1er Prix à l’unanimité de violon au CNR de Tours, elle est admise au CNSM de Paris ou elle obtient un 1er Prix à l’unanimité de Musique de Chambre en 1991 dans la classe de Michel Strauss et un 1er Prix à l’unanimité de Violon en 1992 dans la classe de Gérard Poulet. Admise cette même année à l’Institut Curtis de Musique de Philadelphie dans la classe d’Aaron Rosand, elle en sort en 1996 avec le diplôme « Bachelor degree » , puis poursuit ses études musicales à la Juilliard School de New York dans la classe de Glenn Dicterow où elle obtient en 1998 le diplôme « Master degree » . 

Elle se perfectionne également auprès de concertistes et professeurs de renom comme Eduard Schmieder, Hermann Krebbers, Erik Friedmann, Felix Galimir et Viktor Danchenko. Liza Kerob a remporté de nombreuses récompenses à des concours internationaux de violon, dont le 2ème Grand Prix au concours de Douai en 1996, le 1er prix au concours » Artists International » de New York en 1998, le 4ème Prix au concours » Pablo de Sarasate » en Espagne en 1999. 
Elle est également Lauréate de la Fondation Natexis depuis 1995. En mai 2000, elle est nommée « Supersoliste » de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, sous la direction de Marek Janowski. 

Elle se produit fréquemment en récital, au sein de nombreux festivals tels que «C pas classique!», Connaissance des jeunes interprètes, les Flâneries de Reims, le Boucard, les Moments Musicaux de Touraine, le Festival d'Owon (Corée), ainsi qu’au Concertgebow d’Amsterdam et au Carnegie Hall de New York, et en soliste, jouant les concertos de Brahms, Tchaïkovski, Lalo, Sibélius, Beethoven, Dvorak, Khatchaturian, Mendelssohn, Bruch… avec de nombreux orchestres en France et à l'étranger, sous la direction de chefs parmi lesquels Marek Janowski, Walter Weller, Lawrence Foster, Gianluigi Gelmetti et Kazuki Yamada.  Elle est régulièrement invitée à jouer en tant que supersoliste à l'Orchestre National du Capitole de Toulouse, et s'adonne également aux joies du jazz et de l'improvisation.


Liza Kerob partage la scène avec des concertistes de renom parmi lesquels Yakov Kreizberg, Roustem Saïtkoulov, Vahan Mardirossian, Nicolas Bringuier, Gary Hoffman, Eric-Maria Couturier, Laurent Wagshal, Jean-François Zygel, Shani Diluka, Sung-Won Yang, Patrice Fontanarosa, Régis Pasquier, Olivier Charlier, Gérard Caussé, Dominique de Williencourt, Jean Ferrandis, Lidija et Sanja Bizjak, Matan Porat, Iddo Bar-Shaï, et Luis Fernando Pérez. 

En 2013, elle réalise avec le Trio Goldberg un enregistrement des célèbres "Variations Goldberg" de J.S. Bach, dans la transcription pour trio à cordes de Dmitri Sitkovetski, et le trio est, dès lors invité par de nombreux festivals parmi lesquels La Folle Journée de Nantes et d’Ekaterinbourg, au Festival de Chaillol, au Festival de Menton, aux Moments Musicaux de L'Hermitage à La Baule, au Musée d’Orsay, à Bordeaux, Tours, Vienne, Budapest, Bratislava, Londres et Monaco

Un deuxième disque apparaitra en 2018 avec des trios de Jean Cras, Mieczyslaw Weinberg, Gideon Klein, et Ernst von Dohnányi pour le label ARS Produktion.

 

En 2017 elle enregistre "Rêverie et Caprice" de Berlioz avec L'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo sous la direction de Kazuki Yamada, disque Berlioz qui sortira en décembre 2017 sous le label OPMC Classics distribué par Warner.  


Liza Kerob joue sur le violon Battista Gabrielli datant de 1754, qui lui est prêté par une collection suisse privée.

© 2018 Trio Goldberg

  • YouTube - Cercle blanc
  • Spotify White Icon
  • Apple Music White Icon
  • Amazon White Icon
  • Facebook White Icon